Canicule : les mesures à prendre

Ce lundi 24 juin, M. Julien Denormandie, ministre de la ville et du logement et Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment, ont recommandé aux entreprises du secteur du BTP d’être vigilantes face à la forte hausse des températures cette semaine. Elles doivent s’assurer que leurs salariés bénéficient des mesures suivantes :

  • décalage des horaires pour effectuer les tâches lourdes aux heures les moins chaudes après l’accord des collectivités locales.
  • l’hydratation : chaque salarié doit se voir fournir au moins 3 litres d’eau fraîche de boisson par jour. Il doit boire régulièrement, même s’il ne ressent pas la soif. Il ne doit pas consommer d’alcool et ne pas manger salé.
  • surveiller la météo : évaluer la situation et s’informer des conditions météorologiques et des bulletins d’alerte (www.meteo-france.com; meteo-consult.fr).
  • surveillance accrue et croisée entre les équipes.
  • Adapter l’habillement : les fortes chaleurs nécessitent de porter des vêtements adaptés. Les couleurs claires favorisent l’évaporation de la sueur (le travail en bermuda est interdit et le torse nu est dangereux pour les coups de soleil). Même en cas de hausse du mercure, le casque et les chaussures de sécurité doivent être conservés. Enfin, il faudra penser à protéger les yeux avec des lunettes de protection teintées.
  • Savoir reconnaître le coup de chaleur : une élévation de la température du corps au-delà de 40,6° C est une urgence vitale. Il est donc important de connaître les signes d’alerte (anomalies du comportement, grande faiblesse ou grande fatigue, vertiges, nausées, vomissements, soif intense…) et réagir précocement. En attendant les secours, il s’agira de réfrigérer au maximum le malade : lui enlever ses vêtements, le ventiler et l’asperger d’eau fraîche. Souvent mortel, le coup de chaleur doit être pris en charge et soigné rapidement pour ne pas entraîner de séquelles.

Ces mesures sont consultables sur  www.preventionbtp.fr (site de l’OPPBTP) et sur www.ffbatiment.fr.

Les risques et le plan d’action liés au travail par fortes chaleurs doivent être évalués dans le document unique d’évaluation des risques.

Article en lien