Ce qui change au 1er juillet pour l’éco-PTZ

Lundi 1er juillet, l’éco-prêt à taux zéro sera étendu à tous les logements achevés depuis plus de 2 ans. Objectif : démocratiser un dispositif auquel les français sont peu nombreux à recourir.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) s’adresse à tous les propriétaires, occupant ou bailleur, sans condition de ressources. L’isolation performante des portes et des fenêtres donnant sur l’extérieur, par une entreprise bénéficiant d’un signe de qualité Reconnu garant de l’environnement (RGE), peut être financé par ce dispositif à hauteur de 10 000 euros.  

Jusqu’à présent pour pouvoir bénéficier d’un éco-PTZ, le logement devait avoir été construit avant le 1er janvier 1990. A partir du 1er juillet, son application sera étendue à tous les logements achevés depuis plus de 2 ans à la date de début d’exécution des travaux.

Aussi la durée maximale d’emprunt sera uniformisée à 15 ans quel que soit le nombre d’actions à financer et le délai d’obtention d’un éco-PTZ complémentaire sera porté à 5 ans, à compter de l’éco-PTZ initial.