Destination Station F pour la start-up Hâpii

Lancé en février, le bêta-test de l’assistant commercial intelligent Hâpii a convaincu les professionnels du BTP de passer en version payante… et convaincu aussi Station F d’embarquer la start-up à bord de son écosystème. Interview de Jacques Sabater, le Président Hâpii qui vient de fêter ses 33 ans.

Nous vous en parlions fin 2020 : Hâpii est une start-up à suivre… Son turbulent Président Jacques Sabater, ancien directeur commercial d’une entreprise du réseau Aluminier Technal, nous expliquait alors pourquoi il avait fondé cette start-up un an plus tôt (voir notre Dossier digitalisation du n°82 de Technic’baie) : « Le marketing et les outils de prospection les plus innovants ne sont pas réservés aux start-up à la mode. Grâce à Hâpii, les artisans et PME du bâtiment aussi, ont droit au digital pour faire croître leur business« .

Fort de son succès auprès des installateurs, Technal et Boutique du Menuisier notamment, Jacques Sabater annonçait aussi qu’en complément des prestations digitales proposées aux installateurs du BTP, Hâpii lançait en Février une version bêta d’un assistant intelligent : « Nous avons constaté que nos clients ne savaient pas toujours traiter les demandes de contact que nous leur apportons. Nous avons donc développé un outil qui s’appuie sur l’intelligence artificielle et donnera des conseils personnalisés à l’utilisateur, pour gérer au mieux son contact et le transformer en client […] Le but est d’améliorer son taux de transformation, son rendement, son taux de marge et sa rentabilité » expliquait Jacques Sabater.

LIRE AUSSI : Hâpii lance un assistant commercial intelligent

A l’issue des 4 mois de test, la V1 de cet outil inédit vient d’être lancée sur le marché… et a convaincu Station F d’intégrer Hâpii à son écosystème. Un beau cadeau d’anniversaire pour Jacques Sabater qui vient de fêter ses 33 ans. Interview du Président Hâpii qui ne ménage pas ses efforts pour aider les TPE et PME du BTP, à se concentrer sur leur cœur de métier pour améliorer leur rentabilité.

Technic’baie : Comment s’est passé le Bêta-test de votre assistant commercial intelligent ?

Jacques Sabater : Nous avons terminé ce bêta-test il y a 10 jours et toutes les entreprises qui l’ont suivi ont utilisé l’appli web au maximum. A l’issue de ce test, ils sont tous passés en version payante. Cette phase de test nous a permis d’améliorer la version bêta de notre assistant commercial intelligent, grâce aux retours utilisateurs. Nous avons eu énormément de contacts par le bouche-à-oreille, beaucoup d’entreprises ont souhaité utiliser l’appli Hâpii gratuitement. Nous n’avons pas pu toutes les associer au Bêta-test mais nous les avons gardées en couveuse pour leur proposer notre version payante finalisée.

La version payante est donc au point aujourd’hui ?

J.S. : Oui nous avons mis en ligne aujourd’hui, le 10 juin, la nouvelle version de notre web-App. Nous avons vraiment axé ce produit autour de la gestion de la relation client car nous avons pu constater que les entreprises du BTP ont beaucoup de business mais qu’elles avaient du mal à gérer la partie administrative dans un premier temps, puis la relation client une fois que c’est signé. Nous avons tenu compte des attentes des professionnels du BTP et à partir de ces attentes, nous avons créé un fil d’Ariane, du 1er contact client à la réception de chantier et nous avons tout automatisé ! Si bien que tout le travail d’une assistante de direction est intégré et ce qu’on appelle l’expérience client, c’est aussi l’appli Hapii qui la gère. C’est tellement poussé que le client final peut penser qu’il y a toute une équipe derrière.  

Quels ont été les retours des bêta-testeurs ?

J.S.: Les retours sont unanimes : c’est vraiment simple à utiliser. Les dernières démos que nous avons faites durent 35 mn durant lesquelles l’utilisateur comprend facilement tout ce qu’il peut faire et trouve l’outil très simple. Ils peuvent utiliser Prodevis pour les devis et factures et Hâpii pour tout le reste !

Quand démarre le déploiement de cette nouvelle offre ?

J.S.: Aujourd’hui ! Tout est prêt, on fait le onbording des personnes que l’on avait mis en couveuse et nous allons commencer à actionner les réseaux avec lesquels nous avions commencé à travailler, faire un peu plus de com aussi. Nous allons également développer notre deuxième axe, tourné vers le client final. Notre objectif est que le particulier se dise : aujourd’hui c’est anxiogène de faire des travaux, je veux trouver une entreprise qui va me permettre de faire des travaux de façon parfaite et simple. Nous voulons rassembler sur une même plateforme les artisans et les particuliers. Aujourd’hui on constate que la demande va dans ce sens. Nous avons créé un algorithme pour qualifier les clients mais pourquoi ce ne serait pas les clients qui qualifieraient l’entreprise ?

Technic’baie : Fort de ce succès, vous allez intégrer Station F ?

J.S.: Nous avons toujours voulu nous imprégner de l’écosystème et dans l’écosystème français, Station F est ce qui se fait de mieux. Nous avons donc postulé pour intégrer Station F, un vrai challenge, sachant que toute la partie intégration se fait en anglais et je voulais me challenger de ce point de vue car nous voulons vraiment nous ouvrir à l’international. Nous avons envoyé un dossier qui a été retenu, nous avons passé un oral qui a été validé et nous allons donc entrer dans le founders program et nous imprégner un peu plus de l’écosystème.

Qu’est-ce que le founders program ?

Le founders program est le programme phare de Station F. Seuls 6% des candidats sont retenus et ce programme permet d’intégrer un écosystème assez large dans une belle structure. C’est un super outil du point de vue communication et cela nous permet aussi d’avoir accès à des ressources. Nous commençons à envisager une levée de fonds car nous avons d’ores et déjà été contactés par des fonds d’investissement. Être intégrés à Station F va nous permettre de consolider le projet, c’est le lieu idéal pour une start-up comme Hâpii.

A quand le déménagement ?

J.S.: Le 1er juillet l’équipe marketing rejoint nos nouveaux bureaux à Station F à Paris et nous recherchons actuellement des bureaux à Bordeaux pour notre équipe Tech qui est sur place.

Propos recueillis par Johanna Bensmaine

Photo : Station F