Dîner au grand bleu

L'immense surface vitrée est de 11 mètres de large et 4 mètres de haut ©MIR and Snøhetta

Le 2 avril 2019 s’ouvrira le premier restaurant sous-marin d’Europe. Il sera installé dans le village de Båly, à la pointe sud de la Norvège. Baptisé Under (« en dessous »), il a été dessiné par le cabinet d’architectes Snøhetta. À cinq mètres de profondeur, les convives pourront apprécier la faune et la flore sous-marine à travers une immense surface vitrée de 11 mètres de large par 4 mètres de haut. La vue évoluera au gré de la journée et des saisons : du bleu saphir lors des grands froids au vert émeraude durant l’été lorsque les algues s’installent. Pour intensifier ces couleurs, le système d’éclairage minimisera le reflet du verre et les 380 lampes LED du dessus s’adapteront aux tons marins du moment.

Avec ses 495 mètres carrés de surface, Under est le premier restaurant sous-marin d’Europe et se classe parmi les plus grands au monde.©MIR and Snøhetta

Cette grande baie vitrée a été installée avant la submersion de la structure. Une première partie s’est construite à la surface avant d’être coulée via une grue et un remorqueur. L’équipe a d’ailleurs dû la remplir d’eau pour la maintenir en profondeur et finaliser la construction sur une dalle de béton. Une fois les murs consolidés, l’équipe a vidé toute l’eau pour commencer les travaux d’intérieur. Résistante à la pression et aux assauts des flots, la structure en béton fait un mètre d’épaisseur. Elle a intérêt, le restaurant affiche complet pour les 7 mois à venir. En dehors des heures d’ouverture, Under se transformera en centre de recherche ouvert à des scientifiques qui étudieront la biologie marine et le comportement des poissons.

©MIR and Snøhetta  Le bâtiment mesure 34 mètres de long et est partiellement submergé dans les eaux de la mer du Nord. Divisé en trois étages, le restaurant descend jusqu’à cinq mètres de profondeur.

©MIR and Snøhetta Doté de murs épais en béton, Under a été conçu pour résister aux conditions difficiles de son environnement mais aussi pour s’y intégrer, fonctionnant comme un récif artificiel.