Un groupe de travail planche sur les déchets du bâtiment

Un groupe de travail planche sur les déchets du bâtiment

Les déchets du bâtiment représentent aujourd’hui 42 millions de tonnes sur les 296 millions produits par l’ensemble des activités économiques du pays. Afin de rendre efficace et gratuite leur reprise d’ici au 1er janvier 2020, le Ministère de la transition économique et solidaire a mis en place début juin un groupe de travail national dédié. Il s’inscrit dans le cadre de la feuille de route pour l’économie circulaire. La première réunion a rassemblé les représentants des collectivités, de l’Ademe, des fédérations professionnelles et des administrations concernées.

Pour concrétiser cette volonté, le groupe de travail a pour mission de :

  • mailler le territoire de points de reprise en fonction des besoins ;
  • rendre l’accessibilité des points de collecte cohérente avec les contraintes des professionnels ;
  • mettre fin aux dépôts sauvages ;
  • désaturer le réseau de déchetteries des collectivités locales ;
  • améliorer la gestion et le traitement des déchets du bâtiment en favorisant le tri pour valorisation, réemploi et recyclage.
Un nouveau syndicat rassemble déconstructeurs et recycleurs du BTPBTP : Bâtiment et Travaux Publics.

Le 1er juin 2018 est né le Syndicat des entreprises de déconstruction, dépollution et recyclage (Seddre). Adhérent à la Fédération française du bâtiment (FFB), il est issu de la fusion du Syndicat national des entreprises de démolition et du Syndicat des recycleurs du BTP.

 

Article en lien