La FFB renforce son lobbying auprès du Parlement

« Le problème c’est que le logement n’est vu que par le prisme budgétaire », « la crise du logement, on y est ! ». Les reproches fusent de la part du président de la FFB Jacques Chanut lors du colloque organisé au sein de l’Assemblée nationale, le 18 novembre dernier, intitulé : « Le bâtiment : une richesse pour la France, ne le déstabilisons pas par des mesures contradictoires ! ». Le ton est donné. En ligne de mire : le projet de loi de finances 2020 actuellement soumis pour relecture au Parlement. Les professionnels du bâtiment veulent mettre  la pression pour intégrer des mesures favorables au bâtiment. Car, entre la transformation du CITE, des volontés de rabotage voire de faire disparaître le PTZ neuf, la chute du nombre de permis de construire, etc… Le contexte est compliqué pour le secteur.

« Faut-il faire une France de propriétaires ou de bien-logés ? »

Première victoire : alors que le gouvernement n’avait pas  prorogé l’aide de PTZ neuf dans les zones les grandes agglomérations en 2020 dans le projet de loi de finances,  les députés ont ajouté un amendement maintenant cette aide jusqu’à fin 2021 vendredi dernier. C’est à présent au tour du Sénat de se pencher sur le  PLF 2020. D’où ce colloque donnant la parole aux acteurs du bâtiment. Alain Dinin, président de Nexity, visait directement Bercy : « Faut-il faire une France de propriétaires ou de bien-logés ? Je n’ai pas entendu le président sur ces sujets ». Pour ce dernier, au-delà du PLF2020, ce sujet devra être central dans les  prochaines campagnes présidentielles. Jean-Luc Lagleize, député Modem de Haute-Garonne et auteur du rapport relatif à la maîtrise du coût du foncier (remis au Premier ministre le 6 novembre dernier), était également présent. Celui-ci préconise notamment de créer un nouveau droit de la propriété, distinguant le terrain du bâti. Il y avait également des entrepreneurs, députés et maires de s’exprimer sur les solutions pour peser dans la balance. Jacques Chanut a clôturé le colloque pour donner les directives souhaitées par le secteur, et félicité au passage les députés ayant prolongé le PTZ neuf vendredi dernier. Un message pour le Sénat.  

Extrait du discours de clôture de Jacques Chanut :