L’UFME s’engage pour le recyclage des menuiseries en fin de vie

L’UFME (Union des Fabricants de Menuiseries) vient de publier sa charte d’engagement volontaire pour le recyclage des menuiseries en fin de vie. L’objectif ? Promouvoir les bonnes pratiques nécessaires à la maîtrise de la qualité de collecte et de traitement des déchets de menuiseries.

 » (..) Avec plus de 8,4 millions de fenêtres déposées chaque année en France, l’enfouissement en décharge ne peut être une solution d’avenir, d’autant qu’il existe des exutoires opérationnels permettant de valoriser ces matières en fin de vie et favoriser leur réintroduction dans le cycle de vie de nouvelles menuiseries (…) » commente Robert Dollat, Président de l’UFME.

Engagements communs aux fabricants de menuiseries, installateurs, professions associées et extrudeurs

La charte propose un socle commun d’engagements partagés par tous les signataires (fabricants de menuiseries, installateurs, professions associées et extrudeurs) :

–      prendre connaissance de la qualité des déchets de menuiseries et de leurs exutoires,

–      prendre connaissance et diffuser la liste des points de collecte des déchets,

–      diffuser les bonnes pratiques nécessaires au recyclage en boucle fermée (conditionnement des déchets, précautions de manutention et transport, tri),

–      améliorer la traçabilité des déchets en fin de vie et le recyclage en boucle fermée (Verre et PVC),

–    prendre connaissance et diffuser les bonnes pratiques sur chantier de rénovation ou déconstruction (interdiction de pose sur dormant PVC ou aluminium existant, collecte et traitement des déchets de chantier).

Les engagements spécifiques par typologies d’entreprises :

  • pour les fabricants de menuiseries  :

–          communiquer à leurs clients (installateurs et entreprises générales) les bonnes pratiques et points de collecte de déchets,

–          privilégier des produits intégrant des matières recyclées dans leurs approvisionnements.

  • pour les installateurs et entreprises générales  :

–          communiquer à leurs clients les conditions de collecte et traitement des déchets de chantier,

–          pour le marché diffus : ne pas déposer les déchets de menuiseries en décharge publique et les confier à un professionnel impliqué dans la valorisation de ces déchets,

–          et en chantier : trier les déchets sur chantier et respecter un conditionnement pour préserver l’intégrité des produits verriers.

  • pour les professions associées (fabricants de composants de menuiseries, de produits nécessaires à leur mise en œuvre, éditeurs de logiciels, professionnels du recyclage, …) :

–          privilégier des produits intégrant des matières recyclées dans leurs approvisionnements,

–          relayer les bonnes pratiques à leurs clients et partenaires.

  • pour les extrudeurs

–          être impliqués dans la démarche VinylPlus avec un objectif quantitatif de taux de matière recyclée entrante supérieur à 18 %,

–          et fournir une attestation aux fabricants de menuiseries sur le taux de matière recyclée intégrée aux profilés.

Trois annexes complètent la charte :

  • Annexe 1 : « Recommandations pour la collecte et le tri des déchets de menuiseries en fin de vie » : apportant des précisions sur le principe général de la valorisation, la collecte, le tri et le stockage, le démantèlement, typologies de produits concernés : bois, matières plastiques et métaux.
  • Annexe 2 : « Points de regroupement de verre plat Bâtiment ».
  • Annexe 3 « Cartographie des points de collecte à jour en France, pour les produits verriers et pour la collecte du PVC ».

C’est par ici pour s’engager :

Article en lien