Le baromètre 2019 de la base INIES à découvrir

L’Alliance HQE-GBC, propriétaire-gestionnaire de la base INIES, vient de présenter lors de la conférence annuelle INIES, le Baromètre 2019. Celui-ci synthétise les données clés de la Base INIES, pour évaluer la performance environnementale des ouvrages sur la base d’une analyse du cycle de vie.
C’est le fruit d’un travail entre le Ministère de la transition écologique et solidaire, le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, l’ADEME, l’AFNOR, l’AIMCC, la CAPEB, le CSTB, la FFB, Qualitel et l’USH.

Les chiffres clés à retenir :

Cette fois encore, la France demeure le pays qui détient le plus de données spécifiques au monde, devant l’Allemagne, les Etats-Unis, la Norvège, la Suède et le Royaume Uni.

Au 31 mai 2019, 2021 données spécifiques sont disponibles. INIES compte en effet 1374 FDES représentant 67145 références commerciales et 647 PEP. 52 FDES concernent les menuiseries intérieures et extérieures/ fermetures.

Volets, BSO et stores : des données manquantes pour la RE2020

Les modélisateurs manquent encore de données environnementales pour certaines catégories de produits et d’équipements dans le cadre de l’ACV des bâtiments. Pour la première fois, INIES publie donc dans son Baromètre 2019 une liste prioritaire des familles de produits et d’équipements concernés. Les fabricants sont ainsi invités à réaliser leurs déclarations environnementales, notamment pour les FDES : Garde-corps en bois, portes hors bois, Volets / volets roulants / persiennes / stores / brise-soleil (hors PVC) et coffres.

Les enjeux de la base INIES

Cet outil permet de disposer de données environnementales fiables et vérifiées à la veille de l’entrée en vigueur de la RE2020.

Cette base nationale regroupe des Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) des produits de construction, des Profils Environnementaux Produits (PEP) des équipements électriques, électroniques et génie climatique et des données conventionnelles de service (eau, énergie…).  Cela donne 28 indicateurs répartis en 4 parties : impacts environnementaux, consommations de ressources, catégories de déchets et flux sortants.

Article en lien