Le siège de K-line s’étend au vert

K-line vient d’inaugurer l’extension de 4 500 m² de son siège aux Herbiers (85). Ce nouvel ensemble compte un parking de 420 places, 1 700 m2 de nouveaux bureaux, un restaurant d’entreprise, un amphithéâtre, une salle de repos, un espace détente et une salle de sport, le tout pour un investissement de 16 millions d’euros. C’est le cabinet d’architectes AIA Life Designers, 7ème agence d’architecture française, qui s’est chargé de ce projet de grande ampleur.

Une double peau assurant un confort thermique et acoustique

Le fabricant de fenêtres a voulu que cette extension s’affiche en modèle écologique. Pari réussi puisque celle-ci a été labellisée E2C1.

Tout d’abord, la construction produit environ 26 000 kWh/an, grâce à 240 m2 de cellules photovoltaïques semi transparentes apposées sur l’atrium. Cette électricité est autoconsommée pour la réfrigération des baies informatiques.

La nouvelle construction est par ailleurs équipée d’une façade double peau qui assure une fonction de contrôle solaire (elle filtrerait 50% des rayons du soleil selon l’entreprise ) et laisse entrer la lumière naturelle pour réduire l’usage de l’éclairage artificiel. Cette double peau offre également un isolement acoustique de façade de plus de 52 dB.

En outre, K-line a fait le pari d’un bâtiment sans climatisation. La construction est en béton laissé apparent sur les murs et le plafond. L’isolation est à l’extérieur, toujours pour laisser le béton apparent, et toujours afin de profiter de l’inertie du matériau. La nuit, en été, les fenêtres s’ouvrent automatiquement (sur-ventilation nocturne) afin de faire baisser la température du béton, lequel restitue cette fraîcheur la journée. Des panneaux rayonnants rafraîchissants complètent le dispositif
en été.

Enfin, K-Line a créé un “jardin” arboré de plus de 100 arbres et mis en place une cuve de récupération des eaux pluviales de 30 m3 utilisée pour les sanitaires, qui représentent 60% de la consommation d’eau du bâtiment.

Article en lien