Les artisans autorisés à travailler pendant le confinement

©PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Le ministère du Travail vient de mettre à disposition des professionnels du bâtiment une attestation de déplacement dérogatoire.

Pour l’instant, Muriel Pénicaud et ses équipes n’ont pas statué sur l’arrêt général des chantiers, hors dépannage et urgence. En attendant, pour les artisans qui souhaitent continuer à travailler pendant le confinement, en suivant, évidemment, les mesures sanitaires imposées par la situation actuelle, ils peuvent circuler sans autorisation aujourd’hui.

En revanche, dès demain mercredi 18 mars, les salariés doivent procéder à une déclaration individuelle en téléchargeant une autorisation de déplacement sur le site du ministère de l’Intérieur. Cette autorisation peut également être rédigée sur papier libre.

Le gouvernement précise que chaque entreprise appréciera en fonction de son activité et des circonstances particulières la poursuite ou non de son activité. La coactivité sur les chantiers risque également d’être perturbée. Les entreprises dans l’incapacité de poursuivre leur activité peuvent recourir au dispositif du chômage partiel. Après un bug sur le site du ministère du Travail hier, les entreprises disposent d’un délai de 30 jours pour faire leur demande de chômage partiel, avec effet rétroactif.