Marché des fenêtres en 2020: quoi de neuf ?

TBC Innovations, société spécialisée de conseil et d’études pour le bâtiment, révèle les résultats de son enquête réalisée début 2021, sur le marché des fenêtres en 2020.

Pour cette étude, 400 acteurs sélectionnés par tirage aléatoire, en respectant des quotas par zone géographique, ont été interrogés en janvier-février 2021 sur l’activité de l’année 2020 :

  • 250 entreprises de pose et fourniture-pose: menuisiers-poseurs indépendants, menuisiers-assembleurs partenaires de réseaux de gammistes PVC et/ou aluminium, concessions d’enseigne et agences, entreprises partenaires de réseaux de fabricants industriels ou de groupements d’achats,
  • 100 distributeurs: négoces de matériaux, GSB généralistes, GSB menuiseries et réseaux spécialisés,
  • 50 acteurs de la conception de bâtiments neufs: constructeurs de maisons individuelles et promoteurs.

Une baisse de 5% en volume par rapport à 2019

Liée au 1er confinement qui a quasiment stoppé l’activité en neuf comme en rénovation pendant près d’un mois, la baisse de 5% en volume en 2020 par rapport à 2019 reste relativement modérée du fait d’une reprise d’activité importante en juin-juillet, puis particulièrement soutenue pendant le dernier trimestre. Une compensation qui s’observe d’ailleurs dans la plupart des filières grâce au maintien des chantiers lors des confinements suivants.

Chute de 9% de l’activité en neuf 

La baisse des mises en chantier de logements depuis début 2018 continue d’impacter sérieusement l’activité en neuf qui enregistre une chute de 9% en 2020. La crise sanitaire a de surcroit provoqué un ralentissement des autorisations de mise en chantier qui a perduré tout au long de l’année. La situation reste incertaine pour 2021 et même pour 2022. Une situation sur laquelle la FFB et les collectivités ne cessent de tirer la sonnette d’alarme.

La rénovation reste le 1er débouché du marché des fenêtres en France

A l’instar des autres secteurs du bâtiment, en rénovation la situation s’avère plus réjouissante. Car malgré l’arrêt des chantiers, des visites commerciales et la fermeture des showrooms lors du 1er confinement, la reprise a été presque aussi brutale que l’arrêt. Portés par la vague du télétravail et l’engouement des français pour l’amélioration de leur habitat, la rénovation des fenêtres et des baies a aussi été appuyée par la TVA à 5.5% et par une stabilité sur l’année, du volume de transactions immobilières, favorables aux rénovations. Dans ce contexte, les professionnels restent optimistes pour 2021 puisque 54% des sondés prévoient une progression sur la rénovation des fenêtres en 2021 contre 11% anticipant une baisse.

Les tendances design en 2020

En volume de fenêtres posées, le PVC arrive toujours en tête, l’aluminium étant en 2ème position mais premier en valeur. La tendance à la hausse des profilés colorés se poursuit, pour l’aluminium comme pour le PVC et en 2020, 42% des fenêtres installées ne sont pas blanches ! J.B.

Pour télécharger l’étude détaillée, cliquez ici.