Stop à l’enfouissement des fenêtres !

A partir du 1er mars 2021, Menrec permettra aux installateurs du Grand Ouest, d’envoyer au recyclage plutôt qu’à la décharge, les menuiseries en fin de vie de leurs chantiers de rénovation.

Chaque année, 350 000 fenêtres en fin de vie sont enfouies dans des carrières, faute de débouchés. Il y a un an, lors d’une discussion dans un TGV, Bruno Cadudal et Dominique Lamballe, dirigeants respectifs d’Atlantem Industries et Fenétréa, ont décidé conjointement de se mobiliser pour dire STOP à l’enfouissement des fenêtres. Bientôt rejoints par Pierre Riou puis Adrien Bohelay, ils ont créé Menrec, une SAS indépendante qui s’inscrit dans les objectifs de recyclage fixés par la Loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire (AGEC).

Une solution clé en main pour les installateurs

Menrec propose un dispositif clé en main pour les artisans, menuisiers et réseaux de fenêtriers : aucun tri nécessaire en amont et aucun surcoût à prévoir par rapport à leur gestion actuelle des déchets de chantier. En plus du temps gagné, s’engager dans la solution de recyclage Menrec, leur permettra d’obtenir une attestation certifiant que les menuiseries remplacées par leur entreprise, entrent dans un dispositif d’économie circulaire : un argument auquel le consommateur final n’est pas insensible.

Concrètement, comment çà se passe ?

Le principe est simple. Menrec met à la disposition de l’installateur, un contenant (un rack ou une benne) dans lequel il pourra déposer ses menuiseries en fin de vie. Lorsque son contenant est plein, il lui suffira de le signaler sur le site menrec.fr.

Un camion plateau avec chariot embarqué, viendra collecter les précieux déchets pour les acheminer vers l’unité de démantèlement de Saint-Allouestre (56), au siège de Menrec. Les menuiseries en fin de vie seront stockées sur une plateforme de 1000 m² et démantelées afin de dissocier bois, alu, PVC et verre. Les matériaux ainsi collectés, seront ensuite envoyés dans les centres de recyclage spécialisés, avant d’être réintroduits dans les procès de fabrication d’Atlantem Industries, Fenétréa et Riou Glass.

4 acteurs complémentaires

Inscrite dans les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES), la durée de vie des menuiseries fabriquées par Atlantem Industries et Fenétréa est de 30 ans.

Nos entreprises ayant commercialisé leurs premiers produits il y a environ 27 ans, il nous est paru évident d’anticiper les premiers chantiers de déconstruction. Notre démarche vient également répondre à la prochaine augmentation des projets de rénovation attendue suite à l’annonce du Plan France Relance. L’occasion d’affirmer nos engagements respectifs pour stopper l’enfouissement des menuiseries en fin de vie ».

Dominique Lamballe, Président de Fenétréa et Bruno Cadudal, DG d’Atlantem Industries.

Dans la logique de l’économie circulaire, Bruno Cadudal et Dominique Lamballe se devaient d’intégrer un fabricant de verre. Le choix de Riou Glass ne doit rien au hasard. Premier transformateur indépendant à devenir fabricant de verre plat en France, Riou Glass réintègre déjà 100% de ses chutes de production, dans ses process de fabrication. L’industriel a d’ailleurs annoncé mi décembre, la création de Riou Glass Environnement, une structure dédiée à la création de solutions vertes et à la valorisation du verre, dont Menrec est le 1er projet à voir le jour.

« Depuis la création de Riou Glass, il y a 40 ans, nous avons toujours eu pour ambition de limiter l’impact de notre activité sur l’environnement et de préserver les ressources naturelles, comme le sable, qui deviendra une denrée rare dans les prochaines années (…). Aujourd’hui, nos feuilles de verre intègrent 35 % de calcin, nous souhaitons augmenter cette part. L’organisation Menrec nous permet de répondre à un besoin complémentaire qui est celui du recyclage du verre «consommé». La pérennité de nos activités passe aussi par ce type de partenariat intelligent, garant de traçabilité et de qualité du verre recyclé. »

Pierre Riou, Président du Conseil de surveillance et fondateur de Riou Glass

Enfin, TB Recyclage (Groupe Bohelay) est spécialisé dans la logistique du recyclage. Il complète donc à point nommé ce dispositif collaboratif, tant par son activité de transporteur que par l’implantation géographique du groupe, basé dans le Morbihan (56) tout comme Atlantem et Fenétréa.

« Lorsque Fenétréa et Atlantem Industries nous ont contactés, notre participation à Menrec est apparue comme une évidence pour notre entreprise qui a développé des activités dans le secteur de l’environnement et du recyclage. La force de cette organisation réside dans la complémentarité et la synergie de nos activités. Nous avons été convaincus par la démarche qui s’appuie sur des valeurs que nous partageons : le développement durable, la valorisation du territoire et de ses entreprises. ».

Adrien Bohelay, DG de TB recyclage (Groupe Bohelay) et Président de Menrec.

Collecte dans le Grand Ouest

Les 4 industriels sont associés à parts égales dans la SAS indépendante Menrec, présidée par Adrien Bohelay. Se positionnant comme le spécialiste du recyclage des menuiseries, Menrec démarrera son activité le 1er mars 2021. Économie circulaire oblige, le siège de l’entreprise et son unité de démantèlement sont basés à Saint-Allouestre (56), au cœur de la zone de collecte. Les tournées de collecte couvriront en effet, la Région Bretagne (29, 22, 56 et 35) ainsi que la Loire-Atlantique (44), la Manche (50) et la Mayenne (53). Outre la valorisation des menuiseries en fin de vie, quelle que soit leur marque, Menrec entend participer au développement de l’emploi solidaire local, et prévoit de recruter 10 collaborateurs d’ici à fin 2021. J.B