« Permettez-moi de construire » lance une offre B to B dédiée aux artisans

Depuis 2016, la start-up propose aux particuliers qui souhaitent réaliser des travaux de construction, d’extension ou d’aménagement, de prendre en charge leurs démarches liées aux autorisations d’urbanisme. A partir de 2021, Permettez-moi de construire étend son offre aux artisans du BTP. 

Depuis sa création en 2016, Permettez-moi de construire propose aux propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux, de faire toutes leurs démarches liées aux autorisations d’urbanisme. Forte de son succès auprès des particuliers, la start-up étend son offre en 2021, aux artisans du BTP. Menuisiers, maçons, piscinistes, couvreurs de tous les territoires de l’hexagone, peuvent désormais faire appel à Permettez-moi de construire, pour se décharger de ces tâches chronophages, mais incontournables pour la mise en œuvre de leurs chantiers.

Un principe facilitateur

Permettez-moi de construire est le premier service de facilitation des procédures légales liées à l’obtention des autorisations d’urbanisme. La start-up prend en charge l’intégralité du process. Dédié exclusivement au départ, aux propriétaires de logement individuel, ce service est une offre clé en main. Après un entretien téléphonique destiné à vérifier la faisabilité des travaux selon les règlements d’urbanisme, Permettez-moi de construire prend tout en charge de A à Z. Elle constitue le dossier, l’imprime et l’envoie à la mairie, tandis que le propriétaire a accès à un tableau de bord personnel qui lui permet de suivre l’avancement de son dossier. Une fois l’accord de la mairie obtenu, il reçoit son panneau réglementaire et les travaux peuvent commencer.

Le coût de l’opération varie selon l’importance des travaux et donc du dossier à réaliser qui comprend l’analyse des règlements d’urbanisme et recommandations, la création des plans 2D/3D, le remplissage des CERFA.

Le même principe en B to B qu’en B to C

La nouvelle offre B to B de Permettez-moi de construire, fonctionne selon le même procédé. Comme pour les clients particuliers, la start-up met à la disposition des artisans, un tableau de bord dédié, qui leur permet de visualiser exactement où en sont toutes les autorisations en cours de leurs clients. Tout est consultable en ligne: les artisans n’ont pas besoin de se déplacer et peuvent organiser au mieux leur planning en fonction de l’avancée des demandes. Concernant le coût du service, c’est simple également. L’artisan achète le service Permettez-moi de Construire et peut inclure ce coût dans son devis, ou le refacturer au client.

Un gain de temps pour se concentrer sur les chantiers

Cette offre B to B présente selon la start-up trois avantages : un gain de temps, une augmentation des ventes et une meilleure planification des chantiers.

« L’urbanisme est compliqué et chronophage. Lorsqu’un artisan dessine des plans pour un client, c’est du temps passé en moins sur un chantier. Certains sont même prêts à passer à côté d’une vente lorsqu’ils se rendent compte qu’une autorisation est obligatoire. »

Aurélien de Nunzio, CEO de Permettez-moi de construire
2000 artisans partenaires auraient déjà rejoint la start-up depuis décembre 2020

De l’huile dans les rouages du Plan de rénovation énergétique ?

Depuis le dé-confinement de mai 2020, les artisans ont dû redoubler d’efforts pour assurer le surcroît d’activité lié à l’arrêt des chantiers en mars. Avec MaPrimeRenov’ et le Plan de rénovation énergétique qui vise à massifier la rénovation des logements et bâtiments tertiaires ; gagner du temps sur les démarches administratives parfois très fastidieuses s’avère crucial pour les artisans du bâtiment. Fidèle à son positionnement de «facilitateur », Permettez-moi de construire pourrait mettre de l’huile dans les rouages du Plan de rénovation énergétique, en facilitant la réactivité des acteurs de terrain, face à une demande qui, si tout se passe comme prévu, devrait monter en puissance selon Marjolaine Meynier Millefer, Vice-présidente de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire.

Une start-up ambitieuse

Fondée par Aurélien de Nunzio, rapidement rejoint par Maxime Coucke, Permettez-moi de construire a réalisé 3000 permis en quatre ans, et conclu deux levées de fonds, d’un montant total de 1,4 million d’euros.

La start-up est basée à Lille, au coeur du centre européen d’innovation, Euratechnologies

En 2021, Permettez-moi de construire souhaite entamer une levée de fonds de série A. Avec l’objectif de consolider son modèle et de devenir leader sur son marché. C’est-à-dire passer de quelques milliers d’habitants accompagnés par an à plusieurs centaines de milliers. Pour cela, elle prévoit de développer ses équipes marketing, relation client et techniques, en recrutant de nouveaux talents pour parfaire son produit et développer massivement ses canaux d’acquisition de nouveaux clients. Elle prévoit aussi par la suite de développer son éco-système de partenaires (assurance, financement, organismes de travaux etc…) pour apporter une solution encore plus complète à ses clients et capitaliser sur la DATA qualifiée, qu’elle collecte grâce à son service. J.B.