Reprise des activités chez Janneau Menuiseries


A l’arrêt depuis 3 semaines, le groupe Janneau Menuiseries a prévu, à partir de ce mercredi 8 avril, une reprise progressive de la production sur son site de Loroux-Bottereau en Loire Atlantique. Son réseau de partenaires « Certifiés Janneau » va pouvoir être alimenté à nouveau en fenêtres, portes fenêtres et portes d’entrée.

« Depuis le mercredi 18 mars, le groupe Janneau a stoppé l’ensemble de ses activités de production et de logistique. Une majorité des 450 collaborateurs ont été placés en activité partielle, à l’exception de ceux qui pouvaient rester opérationnels en télétravail, soit environ 80 personnes » explique Pierre Bordier, Directeur Général du groupe. Ainsi, les réceptions de marchandises, la saisie de commandes, les programmes d’approvisionnements, et toutes les équipes mobilisées sur des projets informatiques, sont restées sur le pied de guerre pendant ces trois dernières semaines.

Le temps est désormais au redémarrage des lignes de productions et des livraisons. L’entreprise programme un redémarrage progressif à partir du mercredi 8 avril. Le Comité Social et Economique et la Médecine du Travail ont validé ce plan de reprise, qui entérine de nombreuses mesures de protection sanitaire – individuelles comme collectives – dans les ateliers et les bureaux. « Elle s’effectuera de manière progressive car il est nécessaire de confronter les mesures théoriques envisagées avec leur mise en œuvre en conditions réelles », détaille Dominique Oger, DRH du groupe.

Protection sanitaire adaptée

Le cœur de la protection repose sur l’application stricte de gestes barrières de distanciation sociale : covoiturage interdit, arrivées en décalé, suppression du pointage qui engendre des rassemblements, fermeture des vestiaires et salles de pause….

Les collaborateurs doivent respecter la distance de 1,5 m minimum en cas de déplacement hors de leur poste de travail. La protection des salariés est complétée par la fourniture de matériel de protection adapté comme des gants, du gel hydro alcoolique, des masques ou des visières pour les opérations de manutention qui doivent s’effectuer de manière rapprochée. L’enjeu est également la désinfection systématique et plusieurs fois par jour des espaces de travail.

« Nous savons que ces procédures sont nouvelles et parfois contraignantes pour tous les salariés. C’est pourquoi nous avons décidé que chacun recevra une formation avant de prendre son poste », explique Dominique Oger.

 Alimenter la filière en aval

« Certains clients attendent leur livraison de menuiseries pour assurer la continuité de leur activité. En effet, l’OPPBTP a publié un protocole précis qui permet de réaliser des travaux chez le particulier. Ce dernier a notamment été validé par le Ministère de la Santé et le Ministère du Travail », souligne Pierre Bordier, directeur général du groupe.