RIOU Glass s’attaque au Covid-19 avec un verre auto-désinfectant

Pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19, et la nécessité de protéger les populations, l’entreprise normande annonce avoir mis au point le premier verre auto-désinfectant. Chauffé à intervalle régulier, à une température de 70°C, ce vitrage – qui ne présente aucun risque de brûlure pour l’homme – a la particularité de s’auto-désinfecter. Il permet ainsi de faire barrière à la propagation du Covid-19. « Des études scientifiques montrent que le Covid-19 perd de son potentiel infectieux quand il est soumis à une température de 65°C pendant 5 à 10 minutes. Une technique qui est utilisée dans des CHU pour désinfecter le matériel médical » explique Christine Riou, Vice-Présidente de RIOU Glass.

Une technologie déjà éprouvée


Pour concevoir ce nouveau verre sanitaire, RIOU Glass s’est appuyée sur une technologie déjà éprouvée, celle de son autre innovation : le vitrage chauffant par rayonnement CalorGlass®. Grâce à une fine couche de microparticules métalliques déposée à l’intérieur du vitrage, la paroi reliée à une alimentation électrique monte progressivement en température jusqu’à 70°C dans le cadre de son application sanitaire (20 à 45°C pour une fonction chauffage). Le tout étant totalement invisible à l’œil nu et automatisable. « Les produits d’hier ne seront plus ceux d’aujourd’hui. Pour protéger la population des virus ou bactéries, les architectes et designers devront nécessairement intégrer dans leurs créations cette notion de protection sanitaire. Imaginez le nombre de personnes que des surfaces vitrées auto-désinfectantes pourraient protéger à l’avenir. Les applications et perspectives sont nombreuses : dans les hôpitaux, hôtels, restaurants, bureaux, transports publics (aéroports, gares, trains, métros, bus…), magasins… » poursuit Christine Riou.