Crédit d’impôt modifié : le monde de la fenêtre voit rouge

Crédit d’impôt modifié : le monde de la fenêtre voit rouge

La filière fenêtre est en ébullition. Après avoir annoncé le 19 septembre, la suppression du crédit d’impôt (CITELe CITE est la contraction de Crédit d'Impôt de Transition...) pour les fenêtres, portes et volets, le ministère de la transition écologique et solidaire a corrigé sa position. Il prévoirait finalement son maintien, mais avec une réduction progressive du taux en 2018, puis une sortie en 2019.

La fenêtre manque de crédit …

Cette annonce repose sur la prétendue moindre performance énergétique des travaux de remplacement de fenêtre. Les organisations professionnelles de la filière fabricants et installateurs de fenêtre, porte et volet, s’insurgent contre ce type d’idées reçues. D’autant qu’ils relèvent que les arguments utilisés « mauvais rapport cout/bénéfice » et « faibles économies d’énergie » sont sans fondement. Ils avaient d’ailleurs présenté plusieurs études au ministère.

Pour rappel quelques chiffres :

  • la  filière menuiserie extérieure compte en France environ 1 200 ETIETI : Entreprise de Taille Intermédiaire. et PME industrielles, fabricants de fenêtres et de composants, ainsi que 51 000 PME et artisans, fabricants et installateurs répartis dans tous les territoires.
  • Il s’agit de la première famille RGE avec 32 000 entreprises certifiées.
  • Elle représente près de 180 000 salariés.
  • La rénovation concerne 70 % du marché.

Les représentants de la filière entendent donc renouer un dialogue constructif et demandent à être reçus de toute urgence par Nicolas Hulot.

Article en lien