Le groupe Dirickx perd un dirigeant visionnaire et passe en Belgique

Le groupe Dirickx perd un dirigeant visionnaire et passe en Belgique

Jacques Dirickx dirigeait depuis 1984 le groupe international Dirickx, leader français de la clôture, basé en Mayenne à Congrier (53). Il est décédé le 17 mai dernier. Apprécié par ses 750 collaborateurs, il avait repris avec passion le flambeau de l’entreprise fondée en 1921 par son grand-père Armand.

Jacques Dirickx : un patron porteur de réussite

Dès son arrivée en tant que chef d’entreprise, Jacques Dirickx n’hésite pas à investir dans des outils industriels modernes. Il comprend rapidement que la différenciation proviendra du service apporté à ses clients.  Il envisage aussi l’innovation comme levier de croissance. Le palmarès est éloquent :

  • 1988 : l’entreprise décroche ainsi le Laurier d’Or de la Qualité et de l’Innovation.
  • 2001 : Dirickx reçoit le Janus de l’Industrie, véritable label en matière de design et le Trophée d’Or du Design lors du salon Batimat.
  • 2003 : l’entreprise obtient le prix du Design Stratégique et du Dynamisme.
  • 2008 : le Trophée de l’Innovation des Pays de Loire lui est décerné.
  • 2015 : Dirickx est nommé troisième meilleur fournisseur partenaire de la distribution.

Une vision internationale

Rapidement, Jacques Dirickx a compris l’importance de passer à l’international :

  • 1991 : création de BC Torsion en Slovaquie ;
  • 1993  : implantation en République Tchèque ;
  • 1998 : c’est au tour de la Hongrie ;

Le groupe compte aujourd’hui près de10 filiales, y compris en Chine (2004).

Un homme de haute stature

Ce dirigeant dynamique est élu en 2005, Meilleur Entrepreneur pour la région Ouest au Grand Prix de l’Entrepreneur. L’année suivante, il est désigné Meilleur Entrepreneur Français.
Jacques Dirickx a également toujours défendu le « Made in Mayenne » et conservé le bassin d’emplois créé par son grand-père. Sa grande stature ne passait pas inaperçue et il connaissait chacun de ses salariés.

Changement de cap

Enfin, quelques jours seulement après son décès, le 22 mai, la famille du défunt annonçait le rachat de la totalité du capital du groupe Dirickx par une holding composée de deux partenaires industriels belges cumulant une expertise de trois générations dans les secteurs de la clôture et des portails?: Robur Capital et Telesco. Jacques Dirickx avait envisagé cette succession. L’accord d’acquisition avait été conclu en mars dernier.

Article en lien