Couleurs et bâtiments : à la lisière entre intelligence et émotion

Couleurs et bâtiments : à la lisière entre intelligence et émotion

Mélanie Bernard manie les couleurs avec doigté, car elles ont à la fois un rôle décoratif, fonctionnel et émotionnel. Elle nous confie son expertise acquise au sein de grandes entreprises telles que Tarkett et aujourd’hui Dickson.

Couleurs et culture

«La couleur est à la fois une longueur d’onde et une émotion. Elle est très liée à la culture et au besoin de lumière. En Europe germanique par exemple, nous restons encore sur des stores bannes solaires jaunes et orangées (même chose pour les Scandinaves). Les pays du sud comme l’Italie partent plus facilement vers des tons plus froids.

La psychologie de la couleur est aussi culturelle et différente d’un pays à un autre et pas seulement dans le domaine du store. Le violet est relié inconsciemment à la mort en Allemagne et Europe du Nord, alors que c’est le blanc en Asie ».

Couleurs et lumière

« Les tons légèrement bleutés, verdâtres, apaisent et procurent une sensation de fraîcheur.  Le ressentit est tel, qu’on a l’impression qu’il fait plus frais que sous un store jaune, par exemple. En fait, plus la couleur de la toile du store est claire, plus elle réfléchit la lumière. Plus la couleur de la toile est sombre, plus l’indice de réflexion est bas ».

Couleurs et aménagement d’espace

« L’utilisation des contrastes est très importante dans les aménagements d’espace. Car la couleur à la fois magnifie l’espace et joue un rôle fonctionnel.

Couloir d’école dynamisant à Hambourg : à la fois lumineux (éclairage zénithal) et coloré (sol/mur/menuiseries) (c) Adexsi.

Dans un hôpital, les tonalités bleutées réduisent le stress. Dans une pièce un

peu plus bleue ou violacée, les médecins ont constaté que la pression sanguine baisse par rapport à une pièce orangée.

 

Nous savons aussi que l’orange stimule l’appétit et met à l’aise pour manger. Donc si vous utilisez des coloris orangés dans une cafétéria, cela a du sens.

Le rouge procure pour sa part une certaine élégance. Mais cette couleur est reliée au sang et joue un rôle stimulant. Dans un collège par exemple, le rouge devient intéressant dans les salles de musique, de peinture, ou de vie commune, car vous aurez un effet positif sur la créativité et la convivialité ».

Couleur et sécurité

La couleur est utilisée ici en support d’orientation. La lumière naturelle est assurée par un éclairage zénithal (Adexsi).

« Dans les EHPAD, les personnes en déficience visuelle auront beaucoup plus de mal à percevoir les tons de couleurs présentant une réflexion lumineuse faible ou justement trop élevé. Avec le noir, un résident de centre Alzheimer aura le sentiment de voir un trou. Le sol lui paraît tellement sombre, qu’il ne percevra pas l’espace et évitera la zone. Il devient alors très intéressant d’en tenir compte. Pour empêcher par exemple un patient d’entrer dans un local pharmacie ou d’actionner les issus de secours, il faut mettre une couleur sombre au sol devant la porte. Au-delà de la fonctionnalité, la couleur joue donc aussi un rôle sécuritaire ».

Article en lien