Moins de visiteurs au Mondial du Bâtiment 2017, mais…

Moins de visiteurs au Mondial du Bâtiment 2017, mais…

Le Mondial du Bâtiment a fermé ses portes le 10 novembre. Le plus grand rendez-vous international français du bâtiment a t-il rempli ses objectifs en termes de fréquentation ?

Une fréquentation du Mondial du Bâtiment en légère baisse

Près de 338 110 professionnels avaient fait le déplacement et près de 319 200 sont venus en 2017 (- 6.5 %). Cette légère érosion avait déjà été constatée il y a deux ans (- 4 %). Mais qui a fait réellement le déplacement ?

Une présence française et provinciale plus marquée

Guillaume Loizeaud, directeur de la division construction de Reed Expositions, l’organisateur de l’événement, nous livre une première analyse.

Nous nous étions donné comme objectif d’accroître le visitorat français. C’est un sujet sur lequel nous avons beaucoup progressé et qui marque véritablement cette édition.  80 % des visiteurs étaient français. Cette croissance s’enregistre sur les trois salons et elle concerne essentiellement les visiteurs venus de province (+ 2 %) qui représentaient 62 % des Français. Cette évolution est encore plus marquée sur le salon Batimat avec une progression du visitorat national de 3 % (78 % des entrées ). Une donnée importante, sachant que traditionnellement, la proportion d’étrangers est toujours plus importante sur Batimat que sur Ideobain, par exemple ».

Guillaume Loizeaud directeur de la division construction de Reed Exposition(à droite) en compagnie de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires sur le salon Batimat.

 

Un visiteur sur trois était un artisan et/ou un installateur

Les installateurs et les artisans représentent la première clientèle en termes de visiteurs (35 % des visiteurs soit plus de 1 sur 3). Maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage (sont inclus bureaux d’études, acousticiens, économistes etc.) représentent 20 % des entrées. Nous constatons aussi une belle croissance chez les distributeurs où nous passons de 14 % en 2015 à 18 % en 2017».

Les pays de la francophonie sont bien venus

Premier pays visiteurs étranger : le Maroc, suivi de la Tunisie. Les actions menées depuis 2015, semblent contribuer à fidéliser les pays d’Afrique :

  • L’édition 2015 du Mondial du Bâtiment avait mis à l’honneur les pays d’Afrique subsaharienne.
  • L’édition 2017 valorisait la francophonie.

Nous sommes plutôt satisfaits de l’opération dédiée à la francophonie. Nous avons bénéficié d’une mobilisation très importante des acteurs, avec notamment la visite l’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie,  Adama Ouane. Les tables rondes et conférences ont vraiment très bien marché. Elles ont accueilli plus de 500 participants. Il s’agissait d’une première : réunir autant d’acteurs professionnels de la francophonie sur le thème du bâtiment durable, je pense que cela n’avait jamais été fait…

Une vingtaine de pays se sont déplacés, notamment d’Afrique Subsaharienne : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal. L’Afrique du Nord est bien représentée, mais aussi la Belgique, le Canada, le Luxembourg, la Suisse. Soit au total, une soixantaine de délégations internationales, avec des personnalités de premier plan : ministre de la construction et du logement de Côte d’Ivoire, secrétaire d’état en charge de l’habitat au Cameroun, ministre de l’urbanisme et de l’habitat du Burkina Faso, ministre du logement égyptien etc. ».

Article en lien