Remplacer fenêtres et volets pour économiser l’énergie est bien plus efficace qu’on ne le pensait

Remplacer fenêtres et volets pour économiser l’énergie est bien plus efficace qu’on ne le pensait

Arrêtons les préjugés : changer de vieilles fenêtres est vraiment utile. Cela entraîne d’importantes économies d’énergie.  La récente étude Pouget Consultants indique en effet que le fait de remplacer fenêtres et volets contribue efficacement à l’améliorer de la performance énergétique des logements.
Cette étude a été effectuée à la demande des organisations professionnelles membres de la Fédération Française du Bâtiment représentatives de la filière menuiseries extérieures (FFB Union des Métalliers, Union des Métiers du Bois FFB, FFPV, SNFPSA, SNFA et UFMEUFME : Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures. www...).

Quels étaient les objectifs de l’étude ?

Démontrer par la simulation, l’efficacité du remplacement de fenêtres et de volets dans un objectif de réduction du besoin de chauffage.

Les simulations portaient sur des bâtiments représentatifs du parc existant :

  • 4 bâtiments collectifs,
  • 3 maisons individuelles, peu ou moyennement isolées, de surfaces vitrées et d’orientations différentes.

Les cas types ont été définis à partir d’une méthode prenant en compte les déperditions et les apports solaires. Les 8 zones climatiques (selon la RT 2012La réglementation thermique RT 2012 est applicable à tous ...) ont été intégrées.

Quelles étaient les performances des fenêtres et volets installés ?

Bien entendu, toutes les produits installés répondent aux critères techniques du CITELe CITE est la contraction de Crédit d'Impôt de Transition..., soit :

  • Pour les fenêtres : UwLe coefficient Uw, en W/(m².K), définit la performance de ... = 1,7 W/m².K et Sw = 0,36 ou Uw = 1,3 W/m².K et Sw = 0,3.
  • Pour les volets : R = 0,25 m².K/W.

 

Quels sont les principaux enseignements ?

  1. Les anciennes fenêtres entraînent des pertes énergétiques bien supérieures à celles envisagées. Le plus souvent, il était admis qu’elles représentaient environ 10 % des déperditions d’un bâtiment d’habitation. Or l’étude démontre que sur les bâtiments étudiés, ces déperditions sont bien supérieures. Elles peuvent atteindre jusqu’à 40 % selon la surface vitrée et l’orientation. Voilà qui remet en cause bien des préjugés. Cette étude n’a en effet pas pris en compte les déperditions liées à la mauvaise étanchéité à l’air.
  2. Le remplacement des fenêtres permet de remédier aux défauts d’isolation tout en conservant les effets bénéfiques des apports solaires et lumineux. Les résultats des simulations montrent que le seul remplacement de fenêtres réduit les besoins de chauffage jusqu’à 27 % (soit une économie de 60 kWh/m².an). Autrement dit, de tels travaux représentent 25 % de l’amélioration nécessaire pour une rénovation, dont l’objectif serait de passer d’une consommation de 300 à 80 kWh/m².an.
  3. Le remplacement ou l’ajout d’un volet améliore encore la performance énergétique. Ainsi, lorsque ce remplacement de fenêtre s’accompagne d’un volet isolant : le gain énergétique se chiffre 4 kWh/m².an. Sans oublier sa contribution essentielle au confort d’été…

Article en lien