La rénovation des logements est un enjeu de santé publique

La rénovation des logements est un enjeu de santé publique

L’édition 2017 du Baromètre Velux de l’Habitat Sain en dit long sur les travaux de rénovation qui restent à entreprendre. Réalisée en collaboration avec les instituts Ecofys, Fraunhofer IBP et Copenhagen Economics, elle met en lumière la corrélation entre les conditions de logement et les risques sanitaires associés à l’exposition au froid ou à l’humidité. Elle confirme l’importance d’accélérer la rénovation des logements, annoncée comme une priorité nationale par le gouvernement français.

La santé au cœur du problème

Au-delà des enjeux d’ordre climatiques ou économiques, il s’agit avant tout d’un enjeu majeur en termes de santé publique et de confort de vie. Certains chiffres du Baromètre Velux portent vraiment à réfléchir :

  • 1 Européen sur 10 se trouve en précarité énergétique et confrontés au dilemme : manger ou se chauffer ?
  • Le risque d’asthme est 40 % plus élevé chez les Français dont le logement est exposé à l’humidité ou à la moisissure.

Des propriétaires à sensibiliser

L’étude démontre également que les propriétaires du parc privé peuvent devenir acteurs clés de la rénovation.

(c) Baromètre VELUX
  • 82 % des maisons individuelles ou mitoyennes en France appartiennent à des propriétaires privés. Un grand nombre d’entre elles nécessitent d’importants travaux de rénovation. D’autant que l’habitat individuel représenterait plus de la moitié des logements concernés par des problèmes d’humidité.
  • Près de 2 Français sur 3 envisageraient une rénovation pour améliorer leur confort.

L’étude indique aussi qu’il suffirait de rénover 2% de l’habitat européen chaque année pour diminuer de moitié le nombre de logements humides à l’horizon 2050. Le nombre d’Européens souffrant d’affections respiratoires dues à l’humidité réduirait alors de 25% !

La rénovation est une question de motivation

Enfin, le Baromètre Velux de l’Habitat Sain met en évidence que l’amélioration du bien-être et du confort de vie dans l’habitat prime sur les économies d’énergie comme levier de motivation pour rénover son logement. Il faudrait aussi peut-être un peu plus en tenir compte…


Article en lien