Rénover coute cher… Mais si nous ne faisons rien, cela coute encore plus cher !

Rénover coute cher… Mais si nous ne faisons rien, cela coute encore plus cher !

Soutenir la rénovation coute cher à l’État. Mais ne rien faire coute encore plus cher à la collectivité.  « Rénovons ! » est une initiative collective, composée d’acteurs divers rassemblés autour d’un projet commun: faire de la fin des passoires énergétiques une priorité nationale. Ces partenaires ont demandé à SIA Partners de réaliser une étude sur les impacts de la rénovation des passoires énergétiques en France.

Rénover les passoires = 1 milliard d’euros dépensés par an, mais pas seulement…

Aujourd’hui, les freins sont essentiellement d’ordre financier. Rénover thermiquement les plus de 7 millions de logements classés F et G en France d’ici à 2025, représenterait un investissement supplémentaire net de 1 milliard d’euros par an. Mais l’étude révèle combien ces dépenses offriraient un beau retour sur investissement :

  • 126 000 emplois nets et non délocalisables seraient créés.
  • 750 millions de dépenses de santé seraient évitées chaque année.
  • 2,5 millions de ménages pourraient sortir de la précarité énergétique d’ici à 2025, soit plus de la moitié des ménages touchés.
  • Les 512 euros par an et par ménage économisés permettraient aux familles de ne plus avoir à choisir entre se nourrir et se chauffer.
  • 6 millions de tonnes de CO2 ne seraient plus dans l’atmosphère chaque année, limitant d’autant le réchauffement climatique et la pollution de l’air.

Selon ce collectif, l’adoption et la mise en œuvre d’un plan ambitieux de rénovation des logements les moins performants énergétiquement est indispensable. Sinon, la France n’atteindra pas les objectifs de la Loi pour la transition énergétique et la croissance verte.

Article en lien