« Le Budget 2020 menace l’un des seuls secteurs qui tire la croissance en France »

Le président de la FFB, Jacques Chanut, est en colère contre le projet de loi de finances (PLF) de 2020, présenté le 27 septembre 2019 au Conseil des ministres. En cause, les transformations du CITE en primes, et surtout l’absence de mentions pour prolonger le PTZ (prêt à taux zéro) neuf hors grandes agglomérations.

Cette aide à l’accession à la propriété devait en effet prendre fin cette année. En l’absence de prolongation prévue par le gouvernement, il ne devrait donc plus être possible d’ y recourir à partir du 1er janvier 2020 pour les logements neufs dans les zones rurales et péri-urbaines, où l’offre d’habitat est jugée suffisante.

Par ailleurs, la fédération regrette la réduction de plusieurs avantages fiscaux du secteur : « les artisans et entrepreneurs du bâtiment subiront une double peine dans leur cycle d’exploitation » selon le communiqué de presse de la FFB du fait de la suppression de l’accès au gasoil non routier (GNR) et du « rabotage de la déduction forfaitaire spécifique (DFS) ».

Pour Jacques Chanut, « après la mise en place de l’IFI, la suppression de l’APL accession, le rabotage du PTZ neuf en zones B2 et C et l’élagage du Pinel en B2 intervenus en 2018, puis le tour de vis sur le CITE de 2019, ce troisième budget consécutif à la baisse pour la construction menace l’un des seuls secteurs qui tire la croissance en France ».