« Les prévisions annonçant l’avènement de la maison intelligente ne sont toujours pas avérées »

Présentée le 27 novembre à l’Assemblée nationale, la nouvelle étude Promotelec sur les objets connectés dans l’habitat  invite à poursuivre l’exploration de la maison intelligente, en allant plus loin dans l’analyse du rapport qu’entretiennent les Français vis-à-vis des objets connectés dans l’habitat (OCH), et de leurs attentes sur le sujet.

« Beaucoup de choses ont été dites sur l’engouement, ou plutôt le pseudo-engouement, du public concernant les objets connectés. Force est de constater que les prévisions qui annonçaient l’avènement de la maison intelligente ne se sont toujours pas  avérées », a déclaré Florence Delettre,
directrice général de Promotelec, en conférence de presse. « L’idée, avec cette enquête, est de savoir où nous nous situons par rapport à cette bulle, et de mieux comprendre les besoins des Français en matière  d’objets connectés ».

L’étude a été réalisée par l’institut Sociovision, en partenariat avec la Fédération du Service aux particuliers (FESP) et le Groupe La Poste auprès de 1.500 Français (échantillon représentatif de la population française – quotas : genre, âge, région, CSP) du 19 avril au 3 mai 2019.

L’étude complète ne sera disponible que courant décembre mais une synthèse souligne les tendances suivantes :

Les OCH doivent encore convaincre

Les OCH se banalisent sans susciter l’engouement. Les craintes progressent surtout liées aux « OCH espions ». 32% des français interrogés pensent qu’ils peuvent nous espionner. C’est l’opinion qui a le plus progressé depuis 2018. Les OCH doivent donc encore faire la preuve de leur utilité et de leur innocuité.

Les opportunités à saisir

Des leviers clés ont été identifiés : Améliorer le confort (température, luminosité, qualité de l’air) et l’ergonomie des pièces ; l’aspect fun (pour les jeunes solos et couples sans enfants), la sécurité (pour les foyers avec jeunes enfants) ainsi que les économies d’eau pour la cuisine et la salle de bain. Le salon et la cuisine semblent être les deux pièces où les OCH paraissent les plus utiles.

Des synergies potentielles avec les services à domicile

Les services à domicile pourraient également constituer un levier d’adoption supplémentaire pour les OCH, car les Français imaginent sans difficulté les synergies possibles, pour le client comme pour le professionnel. L’accès sécurisé au domicile et les offres combinant humain et objets connectés sont les principales pistes de réflexion qui se dégagent sur des services innovants.

Promotelec est une association loi de 1901 fondée en 1962 qui réunit à la fois les acteurs de la filière électricité, du bâtiment et des associations de consommateurs, dont l’objectif est de favortiser l’amélioration et la sécurisation des installations électriques dans l’habitat.