Des façades solaires, pour bientôt ?

Les façades solaires seront elles-aussi capables de participer à la production énergétique des infrastructures. C’est en tout cas l’ambition de l’Institut allemand Fraunhofer.

Les panneaux photovoltaïques sont généralement posés sur les toits. Rien de surprenant, c’est là où il y a le plus d’ensoleillement. Mais des chercheurs de l’institut Fraunhofer ont trouvé qu’il pouvait être opportun de compléter ces installations par des panneaux photovoltaïques… sur les façades. Ils ont découvert qu’il était possible de voir en ces espaces de nouvelles opportunités de produire de l’énergie en complément. Un résultat pour le moment limité puisque l’ensoleillement est souvent mal anglé sur les murs mais plein de promesses selon l’Institut. Autre inconvénient : le peu d’esthétisme de telles solutions.

Le bouclier solaire

Pour y remédier, les chercheurs de l’Institut ont pensé à intégrer les panneaux solaires au sein même des murs. Leur projet : le bouclier solaire. Ce système produirait « 50% d’énergie en plus que  des éléments photovoltaïques posés de manière perpendiculaire sur les murs des bâtiments » assure Sebastian Schindler, directeur du projet, « tout en étant esthétique ». Pour démonstration, ils ont conçu un panneau en aluminium de 2*3 mètres dans lequel sont incorporés neuf modules solaires.

Pour aller plus loin, ils réfléchissent depuis novembre 2019 à des solutions pour les rendre compatibles avec des murs en béton. Parmi les pistes : intégrer les modules au moment du moulage du ciment ou encore les attacher par des dalles. « Nous sommes en mesure de démontrer que techniquement toutes ces solutions sont faisables » assure de nouveau le directeur du projet. Autre défi : faire tenir ces panneaux à des dalles en béton préfabriqué quelle que soit les variations de température et de vent. Les tests sont encore en cours.