Réglementation thermique existant : quelles sont les nouvelles exigences pour la baie ?

Réglementation thermique existant : quelles sont les nouvelles exigences pour la baie ?

La réglementation thermique existant se renforce. Le nouvel arrêté du 22 mars 2017 concernant les caractéristiques thermiques et la performance énergétique des bâtiments existants s’appliquera le 1er janvier 2018. Il s’applique quelle que soit la taille de la rénovation (un simple changement de fenêtre ou de porte par exemple). Il modifie donc l’arrêté du 3 mai 2007 jusqu’ici applicable.

Son principal objectif est d’améliorer les performances requises et d’étendre l’obligation à des produits jusqu’ici non couverts. Quelles sont les nouvelles exigences impactant le menuisier et le storiste ?

  • Hausse des exigences pour les parois vitrées : UwLe coefficient Uw, en W/(m².K), définit la performance de ... inférieur ou égal à 1,9 W/(m².K).
  • Nouvelles exigences pour les portes de maisons individuelles, les vérandas et les verrières : Ud (Porte) inférieur ou égal à 2 W/(m2.K), Ucw (Verrière) inférieur ou égal à 2.5 W/(m2.K), U véranda (Véranda) inférieur ou égal à 2.5 W/(m2.K).
  • Si des fermetures sont installées (volet roulant, etc.) les seuils indiqués ci-dessus resteront les mêmes, permettant ainsi à la menuiserie d’être légèrement moins performante. Néanmoins, le coefficient de transmission thermique des coffres de volets roulants sera Uc inférieur ou égal à 2.5 W/(m².K),

 

La réglementation thermique existant n’oublie pas le confort d’été

Le confort d’été est pris en compte avec :

  1. des exigences sur le facteur solaireLe facteur solaire traduit la capacité d'une paroi à trans... (Sw inférieur ou égal à 0,15) en cas de remplacement de protection solaire ou fermeture ;
  2. des exigences sur le facteur solaire (Sw inférieur ou égal à 0,35). Cela concerne l’installation ou le remplacement de fenêtres, portes-fenêtres ou façades rideaux pour les bâtiments non résidentiels.

Article en lien