L’efficacité énergétique unit trois industriels

L’efficacité énergétique unit trois industriels

Les trois industriels Philips, Serge Ferrari et Somfy ont décidé d’associer leurs savoir-faire dans l’efficacité énergétique pour proposer en France un test grandeur nature en rénovation du Light Balancing ©.

Un étage complet de l’immeuble Onix (le deuxième), à Lille, dans le quartier d’affaires Euralille, a été rénové pour obtenir une meilleure efficacité énergétique. Il profite désormais d’une solution de gestion combinée de l’éclairage et des stores déjà éprouvée à l’étranger : le Light Balancing ©Le système Light Balancing © (balance des lumières) exist.... Les stores ont ici été conçus avec un screen innovant améliorant l’efficacité énergétique et le confort des occupants. Livré en 2011, le bâtiment se distingue par une magnifique façade entièrement vitrée, réalisée par Dominique Perrault. Il abrite aujourd’hui les bureaux du groupe Rabot Dutilleul, qui compte parmi les dix principaux acteurs français du BTPBTP : Bâtiment et Travaux Publics..

Un immeuble de bureau pourtant conçu selon la RT 2015

Conçu selon les exigences de la réglementation thermique 2005 (RT 2005La réglementation thermique RT 2005 s'appliquait aux bâtim...), cet immeuble emblématique de six étages disposait dès le départ, d’une GTBGTB signifie Gestion Technique du Bâtiment (Gestion Technique du Bâtiment) pour le réglage saisonnier du chauffage, de la ventilation et de la climatisation et de stores intérieurs à manœuvre manuelle. La RT 2005 n’impose pas en effet l’automatisation des protections solaires. Or, malgré cet équipement règlementaire, le confort des usagers n’était pas satisfaisant.  Ils subissaient la surchauffe d’été, l’éblouissement et une sensation de paroi froide l’hiver. Enfin les luminaires à source fluorescente ne bénéficiaient d’aucune gradation. Il s’agissait donc d’une occasion idéale pour les trois industriels Philips, Serge Ferrari et Somfy d’associer leurs savoir-faire pour proposer un test grandeur nature de leur solution d’efficacité énergétique Light Balancing ©.

Les stores screen utilisés ici permettent une meilleure efficacité énergétique. (c) Xavier-Mouton Studio Horizon

Les stores screen utilisés ici permettent une meilleure efficacité énergétique. (c) Xavier Mouton Studio Horizon

Des données exploitables par les bureaux d’études

Cette rénovation en site occupé du second étage du bâtiment n’impliquait pas de gros travaux. L’étude détaillée de cette expérience s’est effectuée pendant près d’un an, de septembre 2014 à septembre 2015. Elle a fait l’objet d’un livre blanc paru en juin 2016. Un autre étage similaire (le troisième), non équipé de cette nouvelle solution d’efficacité énergétique a joué le rôle d’étage témoin. « La RT 2012La réglementation thermique RT 2012 est applicable à tous ... impose désormais l’intégration des éléments dynamiques de la façade » indique Christelle Granier, Responsable Alliances & Partenariats Somfy. « L’intérêt était donc de rendre publique nos données, pour que les bureaux d’études puissent s’approprier ces niveaux de calculs ».

Efficacité énergétique et confort démontrés

La consommation énergétique totale de l’étage pilote diminue ainsi de 29 %, avec une baisse de 54 % du poste éclairage et de 10 % du poste CVCCVC : chauffage ventilation climatisation (climatisation, ventilation, chauffage) par rapport à l’étage témoin. La performance atteinte en énergie primaire équivalente*, est de 78,04  KW hep/m²/an. Ce qui, en rénovation, constitue un excellent résultat et augure des économies bien plus impor – tantes dans un bâti plus ancien. Bien entendu, au-delà de ces chiffres, le confort du personnel (thermique et visuel) s’est nettement amélioré.

L’étude de ce projet pilote prend en compte trois données importantes : l’éclairage, l’automatisation des stores et les performances thermiques des screens.

Certains équipements admis pour la RT 2005 mais déjà désuets

Commençons par les luminaires. « La solution fluocompacte installée était optimale par rapport à la RT 2005, même si elle semble désuète face aux technologies actuelles », explique Christophe Besson, marketing communication manager chez Philips Lighting. «Nous avons aussi constaté que les luminaires à basse luminance des bureaux, associés aux grandes baies vitrées, sources d’éblouissement, entraînaient une différence de contrastes très gênante. L’intérêt était d’obtenir une efficacité tout à fait acceptable dans les zones d’expérimentation, par une meilleure gestion de l’éclairage existant, en le modulant. Nous ne sommes intervenus ni sur la GTB ni sur les réseaux pour existants ».

Pas de travaux de rénovation complexes

Passons à l’automatisation. « Il ne s’agissait pas de travaux complexes et coûteux à mettre en œuvre » assure Christelle Granier. «Nous nous sommes raccordés à la supervision existante. Nous avons seulement ajouté différents capteurs, des détections de présence, que nous avons couplés au capteur météo placé en toiture, pour l’automatisation des stores. Pour les besoins de l’analyse, nous avons aussi posé des capteurs de CO2 et de températures supplémentaires, car la GTB existante n’effectuait pas de retour d’information de la température réelle, pour affiner la régulation (réseau BUS KNX filaire). Les stores se recalent trois fois dans la journée. L’utilisateur peut garder la main avec une télécommande individuelle simple à molette pour régler store et éclairage».

Les automatismes ont été raccordés à la GTB existante des bureaux (c) Xavier Mouton Studio Horizon

Les automatismes cheap mlb jerseys ont été raccordés à la GTB existante des bureaux (c)Xavier Mouton Studio Horizon

 

L’efficacité énergétique passe par le store

Enfin, abordons la problématique des stores. Les stores ont ici été conçus avec un screen innovant améliorant l’efficacité énergétique et le confort des occupants. « Les screens d’origine Serge Ferrari offraient de bonnes performances, mais n’étaient pas de dernière génération » explique Pascal Nordé, responsable des marchés tertiaires chez Serge Ferrari. « L’étage rénové est désormais équipé de la dernière génération de screens dotés d’un traitement de basse émissivité sur une face. Cela évite le désagrément d’une paroi chaude ou froide selon la saison. Nous avons conservé la couleur d’origine pour respecter l’architecture de la façade et ajouté des coulisses pour créer une véritable peau ». Les stores automatisés sont donc considérés aujourd’hui, comme de véritables éléments de performance et non plus seulement comme des objets de décor. Qu’on se le dise !

*L’énergie primaire équivalente s’évalue en Kilo Watt Heure d’énergie primaire par m² par an. Elle prend en compte l’énergie nécessaire à la production d’énergie finale (ex gaz).

 

Pour en savoir plus : lire Technic’baie N°61 octobre 2016 disponible gratuitement sur ce site. Il suffit de cliquer ici

Article en lien