Recyclage et FDES : la filière aluminium travaillerait sur un nouveau label Alu+C-

Lors des rencontres annuelles de l’innovation, Aluminnov’, organisées par Aluminium FranceAluminium France représente l’ensemble des acteurs inter..., le 12 décembre dernier à Paris, une table ronde traitait des enjeux économiques et environnementaux. L’occasion de rappeler qu’il est indispensable d’organiser la filière du recyclage en circuit court et d’annoncer la création d’un futur label Alu+C-.

Projet de nouveau label Alu+C-

Yann Beck président du GFAGFA : groupement des fileurs d’aluminium, directeur général de Sapa Extrusion

D’importants tonnages d’aluminium partent à l’étranger pour être recyclés, ce qui alourdit le bilan carbone. Nous souhaitons mettre en place une nouvelle approche qui devrait permettre de conserver cette matière première et de bénéficier d’émissions carbone plus basses, grâce au recyclage local.

Ainsi par exemple, l’initiative prise avec le SNFALe SNFA est l'organisation professionnelle représentative d... est de lancer un label Alu+C-. Ce label aborde les émissions carbonées de la matière première, mais aussi des process successifs dans le filage, afin de concevoir une FDESUne FDES (fiche de déclaration environnementale et sanitai... globale destinée aux métiers de la façade et du bâtiment ».

François Gillardeau président de la commission environnement du SNFA et directeur adjoint chez Schüco France

Nous avons entrepris une démarche Alu+C- avec le GFA qui va nous permettre d’établir de nouvelles fiches de données environnementales et sanitaires collectives.  Cette démarche intègre plusieurs aspects :

  • Premier aspect : nous avons la volonté de travailler sur un aluminium plus vert que la moyenne européenne, moins producteur de CO2 (lorsqu’il est produit en Europe de l’Ouest et en France).
  • Deuxième aspect : nous allons intégrer dans nos produits de l’aluminium recyclé. Nous avons en effet des capacités de recyclage importantes en France au sein du GFA.
  • Troisième aspect : l’extrusion. Cette étape est consommatrice d’énergie et productrice de CO2. Nous allons donc aussi définir une limite en termes de production CO2 sur la partie extrusion.

Tous ces éléments vont nous permettre de définir de nouvelles données que nous allons intégrer dans les FDES que nous sommes en train de calculer. Ces FDES validées par un organisme agréé et intégrées à la base INIESINIES est la base nationale de référence sur les caracté... seront ensuite facilement utilisables ».

Pour consulter d’autres interventions sur la filière aluminium lors des rencontres Aluminnov’ , cliquez ici

Article en lien