Polyloop, le nouveau pari de Serge Ferrari dans le recyclage

La start-up Polyloop, portée par Gabriel Faysse et Romain Ferrari (Directeur RSE du Groupe Serge Ferrari), vient d’être officiellement retenue par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)dans le cadre de son Programme Investissements d’Avenir (PIA) et de l’appel à projet « Économie circulaire et valorisation des déchets », lancé en février 2019. 

Polyloop ou la suite de Texyloop


Son activité? Développer une solution visant à régénérer des PVC composites grâce à un nouveau procédé de recyclage. Pour ce faire, le Groupe Serge Ferrari a mis à disposition de la start-up le brevet Texyloop®. Il s’agit d’une technologie de recyclage par régénération des matières premières. Le Groupe l’avait mise en place en 2008 dans l’usine Vinyloop Ferrara SpA, basée en Italie. Mais le site avait fermé en 2018 à la suite d’une décision des actionnaires majoritaires.

Il n’y aura plus cette problématique avec l’équipement du procédé Polyloop. Compact, il pourra être installé directement sur les sites de production. Il se déploiera ainsi dans des containers dont chacun traite des batchs de 400kg en 4h. La solution est facilement configurable et modulable en fonction du matériau à traiter.

Objectif 2022

Le procédé Polyloop, actuellement en cours de développement, sera testé à l’échelle laboratoire en 2020 puis à celle de pilote technologique en 2021. Serge Ferrari installera le premier module dans son usine en 2022.