La commercialisation de logements neufs en difficulté

Concrete shell of new homes in construction projects to prevent a housing shortage in the Netherlands

La commercialisation des logements neufs n’est pas au beau fixe. Le nombre de logements neufs réservés par des particuliers en France métropolitaine au troisième trimestre 2022 annoncé par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires est de 20 400, soit 16,8 % de moins qu’au troisième trimestre 2021. À noter que la baisse est plus marquée pour les maisons individuelles (- 26,4 %) que pour les appartements collectifs (- 16,2 %).

Les mises en vente de logements neufs destinés à des particuliers pour la même période (21 400) reculent également avec -9,8 % par rapport au troisième trimestre 2021.

Le niveau de l’offre étant plus important que celui de la demande, l’encours de logements disponible à la fin du trimestre augmente légèrement par rapport à l’année précédente (+ 0,9 %).

Le ministère précise que les évolutions de la demande et de l’offre de logements neufs contrastent selon les régions. Ainsi, les zones les plus rurales font preuve d’une forte progression du nombre de nouveaux logements commercialisés (+ 87,7 % par rapport au troisième trimestre 2021), et ce pour le deuxième trimestre consécutif, avec un encours de logements qui augmente fortement (+ 27,3 % par rapport au troisième trimestre 2021).