Accompagnateur Rénov’ : donnez votre avis !

Les pouvoirs publics invitent les acteurs du Bâtiment à s’exprimer sur l’  « accompagnateur rénov’ », nouvel acteur du monde de la rénovation qui fait son apparition dans la loi Climat et Résilience actuellement discutée au Parlement.

Cet « accompagnateur rénov »’ pourrait apparaître en 2023 avec pour mission d’escorter les ménages français dans les projets de travaux de rénovations énergétiques.  D’après l’Anah, cet accompagnement devrait coûter entre 1 200 et 4000 euros selon l’ampleur et la complexité des travaux envisagées. Mais une partie de cette somme entrerait dans le cadre du dispositif des CEE et ne serait donc pas à la charge des ménages.

Pour définir cette mission d’accompagnement et ses conditions d’exercice, le Ministère de la Transition écologique, avec son opérateur, l’Anah, ouvrent du 1er juillet au 25 juillet inclus, une concertation électronique auprès des acteurs publics et privés de la rénovation.

« Cette phase de concertation est la première étape d’un processus de co-construction du futur paysage de l’offre d’accompagnement à la rénovation. Les lignes directrices proposées à ce jour à la concertation n’embrassent pas la totalité des problématiques associées au déploiement de la mission d’accompagnement ; en particulier, les questions relatives aux conditions dans lesquelles l’accompagnement deviendraient obligatoire pour prétendre au bénéfice des aides publiques ou encore le calendrier opérationnel de déploiement du cadre régissant les acteurs de l’accompagnement ne sont pas abordées à ce stade. Ces points feront l’objet d’une phase ultérieure de concertation, tenant également compte de l’issue définitive du projet de loi Climat et Résilience », précise l’Anah.

Pour donner votre avis, cliquez-ici